Quelle minceur après 40 ans?


On peut avoir toujours été mince et prendre quelques kilos avec l'âge. C'est en moyenne 3kg que prennent 50% des femmes qui atteignent la cinquantaine et les minces ne sont pas épargnées. Ce n'est ni dangereux pour la santé, ni dramatique pour la silhouette.

Inutile de paniquer et de se lancer dans un régime anarchique. Adopter, si ce n'est déjà fait, les bons réflexes nutritionnels sera utile. Si votre poids vous pose problème, une thérapie peut vous aider à retrouver l'estime de soi et accompagner cette étape de votre vie de femme.

Quarantaine: quel est le poids idéal?

C'est votre poids d'équilibre en terme médical, c'est aussi celui que vous avez dans la tête, en fonction de vos critères esthétiques et de votre évolution personnelle. C'est celui avec lequel vous vous sentez bien. Mais c'est surtout un poids réaliste et non imaginé en fonction des critères de beauté étalés dans les magazines.

Chez le médecin, vous pouvez faire calculer votre indice de masse corporelle. Ce rapport du poids en kg sur la taille en mètre au carré, vous permettra de considérer clairement votre éventuelle surcharge pondérale et d'évaluer sa sévérité. D'un point de vue médical, cela peut être rassurant. Il est important aussi de mesurer la répartition du poids par la mesure du tour de taille. Car un facteur de risque métabolique et cardiovasculaire, indépendant du poids total, est l'accumulation de graisse abdominale.

Faut-il être mince après 40 ans?

On ne peut oublier le proverbe de grand-mère: Passé un certain âge, il faut choisir entre son visage et ses fesses! Quel que soit l'âge, aucun régime ne fait maigrir là où on a décidé de perdre en rondeur. C'est ainsi que les joues se creusent, les seins diminuent et que bien souvent le rebondi du derrière, lui, ne change pas d'un pouce. En maigrissant, le visage se creuse, il se marque plus facilement, les petites ridules sont plus visibles. Le recours aux techniques de comblement le prouve, on renfloue pour redonner de la rondeur au visage vieillissant, car la rondeur, c'est la jeunesse! Alors en matière de minceur, mieux vaut travailler la silhouette, s'alimenter pour être en bonne santé et entretenir sa musculature.

A 40 ans, être musclée avant tout

Les régimes-miracles n'existent pas. S'ils le sont durant quelques semaines, ils portent avec eux un lot de désagréments que le corps a vite fait de nous concocter quand il cherche son équilibre. En fondant de 4kg en une semaine, vous ne perdrez sans doute pas de graisse mais bien votre masse musculaire ainsi que des nutriments essentiels. Les muscles ont tendance à fondre en prenant de l'âge par manque d'activité physique, par la migration de la masse graisseuse et les régimes "yoyo" d'une vie que le corps a en mémoire. L'activité physique est d'une réelle importance pour maintenir sa masse musculaire, notamment parce qu'un corps musclé brûle plus de calories au repos qu'un corps adipeux. Dans son livre, Maigrir Sur Mesure, Jacques Fricker propose un régime riche en protéines indispensables aux muscles mais pauvre en calories, pour perdre quelques petits kilos superflus lors de la ménopause.

Les trucs en plus

  • Veillez à cesser le grignotage.
  • Mangez de tout en petite quantité.
  • N'ayez pas d'aliments tabous.
  • Soyez à l'écoute de vos sensations.
  • Mangez moins gras et moins sucré.
  • Diminuez les quantités et l'apport en calories par un choix d'aliments intelligents pour perdre quelques kilos. Par exemple : un croque-monsieur, qui apporte trois fois plus de calcium qu'un friand au fromage.
  • C. De Kock et Marion Garteiser, journalistes santé

Sources : Jacques Fricker: "Maigrir sur mesure" (éd. Odile Jacob)

Copyrighte-sante.be 

Category :   L'actualité