Faites-vous de belles jambes cet été !


L'été est là et on rêve de dévoiler ses jambes pour profiter des premiers rayons du soleil. Suivez nos conseils pour arborer de jolies gambettes et un moral ensoleillé !

De belles jambes en été

Pour la plupart des femmes, avant de passer l’épreuve du maillot de bain il y a celle de la robe et donc de la jambe dénudée !

Pas évident d’exhiber nos chevilles et mollets tout défraîchis par le port de collants, bas et chaussettes. Imperfections, lourdeurs, manque de tonicité, épiderme desséché et pâlot, épilation douteuse…, autant de raisons pour prendre les chose en main dès à présent pour retrouver des jambes légères, sculptées, toniques, lisses et dorées…, avec pour résultat des jambes à exhiber en toute liberté !

On adopte des gestes simples

Une activité physique régulière est un excellent moyen de lutter contre les jambes lourdes. La marche quotidienne (pendant au moins 20 minutes) est un excellent sport pour les jambes car elle permet d’activer la circulation et de tonifier les parois veineuses, à condition cependant de «bien» marcher pour amorcer la remontée du sang. Cela suppose donc de poser d’abord le talon au sol pour écraser la semelle veineuse avant de dérouler le pied.
On surélève les pieds du lit d’environ huit à dix centimètres afin de permettre aux œdèmes de se résorber parfaitement pendant la nuit et de favoriser la circulation du sang en direction du cœur.
Pour avoir le mollet léger, rien de tel que de le mettre au frais ! La chaleur, en dilatant les veines, provoque la stagnation du sang dans le bas du corps. «Il faut fuir la chaleur sous toutes ses formes (bains chauds, sauna, hammam) et être raisonnable avec le soleil en évitant les expositions trop prolongées et les coups de soleil... Vous pourrez terminer la douche par un jet d’eau fraîche sur les jambes pour tonifier les parois», conseille le médecin. L’idéal est aussi d’avoir un soin adapté à portée de main qui soulage et rafraîchit immédiatement les jambes fatiguées et échauffées. Usez et abusez des formules ciblées, souvent à base de ginkgo, marron d’Inde, mélilot…, qui drainent, soulagent et améliorent la microcirculation. L’ajout de menthol tonifie et procure un effet fraîcheur immédiat et une réelle sensation de bien être et de confort. Appliquez le gel en massage léger, en remontant de la cheville jusqu’à mi-cuisse.


Indispensable : la prévention

La sensation de jambes lourdes est l’un des premiers signes de l’insuffisance veineuse.

Celle-ci traduit une faiblesse dans le mécanisme de remontée du flux sanguin vers le cœur. «Ce sont les veines superficielles qui ramènent le sang vers le haut, vers le cœur, explique le docteur Merlet Romageon. Lorsque celles-ci sont variqueuses, les vaisseaux sanguins vont se dilater et leur paroi va s’abîmer, se détendre, se relâcher… Les veines superficielles ne font plus correctement leur travail, le sang stagne alors, entraînant douleurs, lourdeurs et gonflement des jambes.»

La prévention est donc essentielle. Il suffit souvent de précautions simples pour apaiser les sensations de jambes lourdes et conserver une bonne circulation.

Incontournable : la contention

On porte des chaussettes, des bas ou des collants de contention qui contribuent à réduire la stase veineuse, s’opposant ainsi à la dilatation des veines superficielles. Cette compression de la paroi veineuse renforce l’efficacité de la pompe musculaire du mollet et accélère alors le retour du sang veineux vers le cœur tout en diminuant, voire en soulageant, la douleur et la lourdeur des jambes. Pour les longs trajets en avion cet été, ils seront incontournables.

Aujourd’hui, ils sont plus esthétiques mais pour être efficace la compression doit être adaptée à l’état pathologique (choix de la classe de compression) mais aussi à la morphologie du patient (choix de la taille et de l’article).

Une prise de mesures précises est un gage d’efficacité et de sécurité du traitement.

On draine chez le kinésithérapeute

Même si, en règle générale, le drainage lymphatique n’est normalement conseillé qu’aux patient(e) s véritablement insuffisants lymphatiques, il donne cependant une sensation de légèreté à celles qui souffrent de jambes lourdes. Mais dans ce cas, les séances ne sont pas prises en charge par l’assurance maladie.

Le kinésithérapeute exerce des pressions qui font office de «pompe». Le but est de réactiver le processus du drainage de la lymphe en la faisant remonter vers le haut du corps, là où se trouvent les organes servant au filtrage de la lymphe dont les ganglions, notamment ceux situés sous les aisselles et au niveau de l’aine.

Technologie et nutrition

On adopte la cosméto-textile avec les leggings «massant».

Comment ça marche ?

Au contact de la peau, les nano cristaux de biocéramique, contenus dans la microfibre, absorbent la chaleur émise par le corps humain pour la transformer en infrarouges favorisant la microcirculation. Le legging présente alors des propriétés de thermo-régulation et d’activation de la circulation sanguine qui augmentent le drainage.

Enfin, rien de tel qu’une cure à base de plantes avec notamment les baies du Cassis ou la Vigne Rouge, traditionnellement reconnues pour leurs effets positifs sur la micro-circulation et le renforcement des parois veineuses.

On se fait une belle jambe

On gomme
La féminité et la beauté passant avant tout par une peau lisse et nette, pas question de faire l’impasse sur le gommage et l’épilation qui reste l’un des soins les plus prisés des femmes. On gomme pour débarrasser la peau des cellules mortes qui s’accumulent à sa surface, l’empêchant de respirer. Asphyxié, l’épiderme, se ternit, perd de sa souplesse et la peau n’est plus aussi douce au toucher…

C’est pour cela que le gommage reste un geste essentiel si on veut exhiber des jambes au grain de peau lisse, affiné et lumineux… Oui, oui ça existe aussi l’éclat sur les jambes !

On épile
Seules les femmes qui ne souffrent pas d’insuffisance veineuse pourront avoir recours à la cire chaude pour s’épiler, car celle-ci (32-34°) ne fait pas bon ménage avec les troubles circulatoires comme les varices. Les autres, auront le choix.

Le rasoir coupe le poil net en son milieu et implique un usage quasi quotidien avec, en prime, des jambes parfois «piquantes».

Si le côté répétitif du rasoir vous barbe, optez pour une crème dépilatoire. Vous bénéficierez de deux ou trois jours de répit mais pas plus.

La cire froide, sous forme de bandes pré imprégnées, est tout à fait adaptée aux complications veineuses. La température peu élevée de la cire orientale convient à toutes les gambettes et l’épilateur électrique vous laisse la jambe lisse pendant deux à trois semaines.

Pour celles qui veulent se débarrasser à tout jamais (ou presque) des poils indésirables pour garder la jambe nette 365 jours sur 365, il reste la solution définitive avec l’épilation laser chez un dermatologue ou longue durée à la maison avec ces petits appareils d’épilation à lumière pulsée qui se développent sur le marché de la beauté.

On crème
L’hydratation reste le geste beauté n°1 pour afficher une jolie peau.

Privilégiez les soins enrichis en glycérine, vaseline, urée, cire d’abeille aux vertus hydratantes et nourrissantes. On dore avec les autobronzants qui vous font miraculeusement le mollet hâlé comme au retour de vacances !

Pour sublimer, les laits corps à micro paillettes dorées sont imparables. Dotés d’éclats subtils et de nacres multiples, ils jouent avec la couleur et révèlent des reflets sur la peau, en fonction de la lumière. Ils habillent la jambe d’un voile irisé entre l’argent, le rose et le mauve.

Élisabeth de la Morandière pour le magazine Côté Santé

Sources : Magazine Côté Santé

Copyrighte-sante.fr 

Category :   L'actualité