Préserver la jeunesse de la peau : le trio de mesu


Certes, le vieillissement de la peau est un processus inéluctable auquel nous sommes toutes confrontées. Néanmoins il est possible de le rendre moins visible en adoptant les mesures qui s'imposent. Quel est le trio gagnant pour préserver la jeunesse de la peau ?

Pour garder une peau jeune, attention au soleil!

Le premier impératif pour conserver une peau jeune est de la protéger à l'aide de crèmes solaires filtrantes.

En effet, contrairement aux idées reçues, le vieillissement de la peau n'est une question de gène que dans une moindre mesure puisque 85% du processus de sénescence cutanée est dû aux rayons UV.

Si une crème solaire à indice élevé (aux environs de 25-30, voire plus si la peau est très claire) est incontournable en cas de rayonnement intense et d'exposition prolongée, il ne faut pas pour autant négliger l'impact des rayons solaires en hiver.

Pour vous en prémunir, pensez à appliquer une crème de jour (la plupart contiennent un filtre anti-UV) ou, si vous vous maquillez, du fond de teint (aussi enrichi de légers écrans solaires).

Fumer ou rester jeune, il faut choisir!

Deuxième grand ennemi de la peau : le tabac!

Arrêter de fumer comporte une multitude d'avantages dont la préservation de la beauté fait aussi partie.

De fait, la nicotine entame les réserves de la peau en vitamine C, la rendant ainsi terne et atone.

Mais ce n'est pas tout : en privant les cellules d'oxygène, le tabac détruit l'élasticité de la peau, favorise son relâchement et permet aux rides de s'installer plus précocement.

En conclusion, écraser sa cigarette constitue un geste-phare pour ne pas voir son capital jeunesse s'envoler en fumée…... A bon entendeur…!

Pour préserver la jeunesse de votre peau, misez sur les radicaux libres!

Enfin, on ne peut évoquer le vieillissement de la peau sans parler des fameux radicaux libres.

Ces molécules qui se forment dans les tissus attaquent les cellules et favorisent, entre autres méfaits, le vieillissement de la peau.

Elles sont générées par l'environnement (soleil, pollution, tabac, etc.) et peuvent être plus ou moins contrées par des éléments dits anti-oxydants c'est-à-dire capables de renforcer les défenses de l'organisme contre leurs attaques.

Parmi les stars anti-oxydantes, on relève les oligo-éléments (tout particulièrement le sélénium et le cuivre) ainsi que les vitamines A, E et C et les flavonoïdes (pigments présents dans les agrumes, la vigne rouge, les fruits rouge foncés…).

Le mieux est d'en consommer sous forme naturelle dans l'alimentation quotidienne en privilégiant les fruits et les légumes.
Sous forme topique, ces substances anti-radicalaires sont incorporées dans de nombreux cosmétiques anti-âge (apprenez à décoder les étiquettes de composition).
Bien qu'il ne faille pas en attendre de miracles, on peut en espérer un réel coup de pouce contre les rides et le flétrissement des tissus.
Marion Garteiser

Copyrighte-sante.be 

Category :   L'actualité