Que savoir sur l'opération chirurgicale esthétique


Regard fatigué, expression triste ? Et si c'était lié à des paupières tombantes, à des poches sous les yeux ou à des cernes? Le point sur la blépharoplastie, ou opération chirurgicale esthétique des paupières.

En quoi consiste l’opération des paupières supérieures ?

Des paupières tombantes ou trop lourdes peuvent être corrigées, et ainsi améliorer le regard.

On procède à une incision cutanée au niveau du pli palpébral. En cas de peau excédentaire on réalise une résection de tissu cutané et de muscle. Enfin, en cas d’excédent graisseux, on procède aussi à une résection, surtout dans l’angle interne.

En quoi consiste l’opération des paupières inférieures ?

Les poches graisseuses sous les yeux, qu’elles soient génétiques (forme familiale d’excès de graisse) ou liées à l’âge (hernie de graisse et relâchement de la peau), et qui donnent un aspect vieillissant et triste au regard, peuvent être corrigées.

Selon la position de l’incision, on peut retirer les poches de graisse et redraper la peau de la paupière.

En cas de cernes dites « en creux », le geste chirurgical est inverse, consistant cette fois à injecter de la graisse ou un produit de comblement (acide hyaluronique) pour palier à la perte de volume.

La blépharoplastie des paupières inférieures est souvent associée à un lifting médio-facial, permettant de rehausser l’ensemble des tissus du tiers supérieur du visage.

Quelles sont les suites opératoires et les résultats escomptés par la blépharoplastie ?

La blépharoplastie se fait sous anesthésie locale en ambulatoire, c’est-à-dire que le patient rentre chez lui le soir même après l’opération. Les fils sont ôtés 3 à 5 jours après l’opération.

La patiente doit être informée des possibles symptômes post-opératoires :

Sensation de tension des paupières.
Irritation légère des yeux.
Troubles visuels légers.
Œdème marqué.
Ecchymoses d’importance variable selon les patients.
Cicatrices rosées durant quelques semaines, mais rapidement camouflées par le maquillage.
A éviter :
Les efforts violent durant les 1ers jours
Les expositions au soleil durant 3 mois

Les résultats sont durables, voire définitifs dans le cas d’une ablation des poches, mais différés d’un à trois mois, le temps de la cicatrisation et que les tissus retrouvent leur souplesse.

A noter cependant qu’avec le vieillissement, la peau continue à se relâcher et les paupières à se flétrir, ce qui ne prémunit pas contre une opération ultérieure.

À savoir :

La blépharoplastie n’est pas remboursée par la Sécurité sociale.

Vérifiez les compétences du chirurgien auprès de l’Ordre des médecins.

Renseignez-vous également sur la qualité du plateau technique et sur les conditions de sécurité.

Faites contrôler votre vue en préalable à l’opération.

Les anti-inflammatoires et l’aspirine sont contre-indiqués dans les 15 jours précédant l’opération.

Isabelle Eustache

Sources : Société française de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique (Sofcpre), www.plasticiens.org.

Copyrighte-sante.fr 

Category :   L'actualité